Neuvaine à la Divine Miséricorde

Du Vendredi Saint 29 mars au samedi 6 avril, venez prier le chapelet de la Divine Miséricorde à l’église de Notre-Dame de l’Assomption.

Pour la première fois, la paroisse de Notre Dame de l’Assomption met en place la neuvaine de la Miséricorde. Cette neuvaine répond à une demande explicite du Christ à Sainte Faustine : ” Je désire que pendant ces 9 jours tu amènes les âmes à la source de ma Miséricorde pour qu’elles y puisent la force, la fraîcheur et toutes les grâces dont elles ont besoin”.

Une demande du Christ

Le Christ a demandé à Sainte Faustine de faire connaître au monde la miséricorde divine :

  • en peignant un tableau représentant le Christ Miséricordieux,
  • en permettant l’instauration de la fête de la divine miséricorde, le 1er dimanche après Pâques, Dimanche « in albis », mis en place par Jean-Paul II,
  • en diffusant le chapelet de la Miséricorde et la neuvaine à la Miséricorde.

Concrètement

La neuvaine consiste à prier 9 jours de suite le chapelet de la Miséricorde, afin de se préparer au Dimanche de la Miséricorde (Dimanche in albis, suivant le dimanche de Pâques).

- Quand ?

  • Le chapelet de la Miséricorde sera dit tous les jours, du Vendredi Saint au samedi 6 avril. Il dure environ 10 à 15 minutes.
  • Vendredi Saint, à 12h, en raison du chemin de croix.
  • Les autres jours, à 15h, l’heure sainte.

- Où ?

  • Dans l’église.
  • Si vous ne pouvez pas vous engager à venir tous les jours,vous pouvez peut-être soit venir ponctuellement en fonction de vos disponibilités, soit dire le chapelet depuis votre lieu de travail.

- Comment ?

Vous trouverez dans l’agora un livret pour dire la neuvaine. N’hésitez pas à en prendre, à le lire pour découvrir le message du Christ à Sainte Faustine sur la Miséricorde, et à faire connaître cette neuvaine autour de vous.

Nous comptons sur votre présence !


« Voilà le plus grand don de la Miséricorde : conduire les hommes au Christ et leur permettre de connaître et de goûter à l’Amour  » 
(Jean-Paul II)

En savoir plus

Illustration : tableau de Jésus miséricordieux réalisé par le peintre Eugène Kazimirowski à Vilnius.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *